Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Découverte professionnelle 3 heures > Communication > Interviews > L’U.P.I un lieu de vie
Publié : 6 octobre 2009

L’U.P.I un lieu de vie

Nous avons interviewé Madame Martin pour mieux découvrir le fonctionnement de l’U.P.I.

Madame Martin est très interessée par le travail avec des enfants handicapés car elle est sensible aux differences et pense que les particularités de chacun enrichissent la vie de tous.

Pour travailler dans ce milieu voici les études à suivre :
- Tout d’abord il faut être instituteur specialisé,
- Avoir au minimum une licence,
- Passer le concours de professeur des écoles puis passer un examen specialisé au choix.

Madame Martin a travaillé dans plusieurs lieux différents avant de venir au collège cette année :
- Ecoles
- Centres hospitaliers
- A la MDPH ( Maison des Personnes Handicapés à Montpellier)

Au collège les enfants peuvent bénéficier de plusieurs aménagements speécifiques :

Toilettes particulières,

Ascenseurs,

Equipement pour non voyant

AVS (Aide Vie Scolaire)

Des Verticalisateurs

Fauteuils roulants

Salles de repos et de soins

Tables surélevées

Verticalisateurs de livre

Livres audio

AVS (aide vie scolaire)

Des tiers-temps supplémentaires (plus de temps ou moins d’exercices pendant les contrôles)

Les services de soin viennent au collège

Lorsque les élèves vont à l’ UPI, ils peuvent faire leurs devoirs sur un ordinateur et utiliser des logiciels spécifiques (exemple : logiciel de geométrie pour les élèves qui ne peuvent pas tenir de règles, équerres, compas…).

« Ce métier n’est pas difficile sauf au départ le temps de prendre ses marques et d‘apprendre à connaître les élèves. C’est un métier passionnant . »

Une journée type avec un enfant handicapé :
- L’enfant arrive au collège, on l’aide à trier ses affaires pour la matinée, il rejoint sa classe, pour les récréations il peut venir faire des photocopies ou bien scanner ou alors imprimer, lorsque il a une heure d’étude il peut aller à l’ UPI faire ses devoirs ( le soir il n’a pas le temps car généralement il habite loin ; il lui faut au moins trois quarts d’heure de trajet) il peut reprendre un cours non compris ou faire un programme particulier, pour le midi une AVS vient l’aider à manger si besoin, l’après-midi se passe de la même façon.

C’est ainsi que les élèves handicapés passent leurs journées au collège.

Audrey et Maëva.

Dans cette rubrique